Strech, piercings, etc.

Hiya!

Cela faisait longtemps que j’avais envie de poster un article sur mes piercings, comment j’ai streché mes lobes, et vu que j’ai enfin mes lobes en 26/27mm, que cet été je me suis fait percé, je me suis dit qu’il n’y avait pas de meilleur moment que celui-ci pour en parler ici.

Mes strech : où comment pourquoi ?

D’abord, j’ai commencé à strecher un seul lobe quand j’étais en 3ème. Toute petite et toute naïve que j’étais, je voulais seulement monter en 8mm à l’époque (oui oui………….)

J’ai commencé avec des spirales (achetées à Metz, à l’époque) jusqu’à mes 8mm. J’augmentais de 2 mm tous les 3 mois, voir plus, j’avais des lobes tout petits tout mimis. Puis, une amie m’a envoyé un expander de 10mm. J’ai eu ma première infection, aka la fille qui force trop, etc.

Puis, j’ai fait ma première commande Crazy Factory (aka LE site trop cool), pour monter jusqu’en 14 mm, ma sois disant taille finale de l’époque.(j’étais en seconde)

J’ai commencé à strecher mon autre lobe, sauf que je n’aimais pas la différence, du coup je l’ai streché en genre…2 mois. Oui oui, je douillais pas mal.

Puis peu à peu, je suis monté en 16, qui devait aussi être ma taille finale, et l’été dernier, je suis passé en 20, 4 mm en une semaine, mes lobes n’ont pas aimé, surtout que j’avais commencé à strecher avec des tunnels en silicone. Je suis passé de 20mm à 2mm en une nuit pour mon lobe gauche, j’ai dû aller aux urgences et j’ai failli me faire couper le lobe (sweet aventure). Bref, j’ai recommencé à strecher en prenant mon temps, en passant en 22 en jurant que ce serait ma taille finale, puis en 24, puis aujourd’hui,en 26/27: le truc c’est que j’ai commandé mes 26 sur Crazy Factory, mais aussi des plugs sur des sites anglais qui ne sont pas dans la même unité de mesure, donc pas de 26. –triste

Je vais sûrement faire un article sur comment bien se strecher les lobes, vu qu’en ce moment pas mal de conneries circule sur ça (du style avant de strech tu mets un glaçon sur ton lobe, ouiiiiiiiiiiiiiiii)

De plus, of course que se stecher les lobes est douloureux, surtout au début.

10269385_814551231913063_375268332947093215_n

En ce moment j’alterne avec les plugs là, qui sont plus que les amours de ma vie, et surtout ma raison n°1 de ne pas encore passer en 30……………………

Vu que je suis un échec, mes lobes sont pas les plus parfait du monde et j’ai des blow out : en gros, la chair de mes lobes part en arrière et fait un truc pas mal dégueulasse, et ça affecte la cicatrisation du lobe qui est plus lente, et j’ai moins de peau pour strech. La solution est souvent de redescendre de 10mm et re-strech plus lentement, mais j’ai juste terriblement la flemme et j’apprends à cohabiter avec mes blow out.( que j’essaie de virer à coup d’huile de jojoba, n’empêche.)

Et sinon, j’ai même posté une vidéo sur Youtube où je passe mes lobes de 22 en 24 avec des tunnels en silicone!

Mélanie s’aventure sur Youtube

Premier piercing? Le septum.

En janvier dernier, une fille que je suivais sur twitter disait qu’elle allait se faire percer le septum. Impulsive que je suis, et surtout avide d’avoir mon septum avant mes 18 ans, j’étais la « ouaiiiiiiiiis je viens avec toi », et c’est comme ça que tout à commencer.

Personnellement, je ne stressais absolument pas.

Quand la perceuse a mis la pince, j’ai eu un peu mal, et quand elle a percé………Horrible. J’ai crié, eu des convulsions, vu la vierge Marie. Plus sérieusement, j’ai vraiment crié, j’ai eu mal, j’ai senti l’aiguille traversé ma peau………

Mais l’experience est différente pour chacun. Mon amie n’a pas eu mal plus que ça, je connais des gens pour qui le septum a été leur piercing le moins douloureux….

Niveau cica, mon septum s’est superbement bien déroulé, j’ai jamais eu de problème, et je souhaite le strecher dans un avenir très proche………

Permalien de l'image intégrée

c’est le truc qui pend de mon nez en mode taureau, comme dirait les beaufs aha.

Ensuite? Le smiley.

Quelques mois après, j’ai décidé de me faire percer le smiley, toujours chez Marie, à Strasbourg.

En sachant que chez moi je dois flipé mon septum parce que mon père n’accepte pas les piercings.

On a plutôt galérer, il fallait que je tienne ma lèvre, qu’elle arrive à percer mon frein qui est tout petit tout ridicule, qu’on arrive à mettre la bille au bijou que j’avais ramené, puis qu’on perde la bille, qu’on change de bijou……Pure galère.

J’ai perdu mon smiley un mois après, la peau a tout simplement lâchée. J’suis pas mal dégoûtée, et j’envisage de le refaire, même si j’hésite beaucoup…

Cette fois-ci, le truc qui pend entre mes lèvres.

Last but not least : les tétons.

(oui oui, vous avez bien lu.)

Juste rapidement, mes piercings les moins douloureux.

Of course, embarrassant quand t’es dans le salon de ta pierceuse et que t’es à moitié à poil.

Mais sur une échelle de 1 à 10 j’ai eu mal à 4.

Personnellement le soir même avoir un t-shirt, un soutif ne me faisait pas mal, la cica s’est plutôt bien passé malgré quelques accidents mais ils vont très bien et ils vous disent même bonjour. (oui)

Je préfère préciser que ce n’est pas mon sein, que je tiens encore à ne pas afficher mes tétons sur l’internet, mais c’est juste pour vous donner une idée de la chose. J’trouve ça juste trop mignon.

Sur ce, merci d’avoir lu, see ya!

Publicités

OOTD: back to school//n o j o y e v e r

Hiya!

J’ai repris les cours il y a une semaine, mais comme d’habitude je suis en retard avec mon article, pas le temps, la flemme, enfin vous comprenez à force.

J’ai porté quelque chose de simple -beaucoup de noir- qui voulait surtout dire « m’approchez pas je veux pas copiner avec vous » (Oui j’entame mon année de terminale avec beaucoup de joie.)

 

IMG_2163Je suis juste dingue de ce t-shirt ! Et avez vous vu le retour du bleu dans mes cheveux?

 IMG_2164

 

IMG_2166

 

Close up sur la parodie de la pochette d’album de Joy Division –of course– et sur mes plugs, le yin yang avec des croix à la place des ronds.(pas besoin de vous dire que je les aime plus que d’amour)

D’ailleurs j’ai monté mes lobes en 27mm (enfin) et je vais vous rédiger un article sur mes plugs, mes piercings, etc.

IMG_2165Boulet que je suis, sur cette photo un de mes colliers était dans mon tshirt: une longue chaîne avec une lune en croissant au bout. Mais vous pouvez voir mon autre collier ras-de-cou avec un soleil.(ok je me suis laissé entraîner par cette mode…)

IMG_2167

 

Dernière chose mais pas des moindres, mon sac de cours. Ok, c’est un eastpack rouge tout pourri que j’ai depuis…….toujours, mais j’ai collé ce petit patch My chemical romance que mon amoureux m’a donné (aaaah niaiserie) et j’aime beaucoup le rendu tout simple tout cool.

 

Ca sera tout pour cette fois! J’espère que vous avez bien repris les cours, que tout se passe bien, et courage si vous avez votre bac.(Prions)

IMG_2159

 

Merci d’avoir lu, see ya’!

Favoris d’août

Après que mon blog ait pris des vacances, et que je me prépare mentalement à la rentrée, je reviens avec mes favoris du mois-ci.

Livres

IMG_2118
Les Oliviers Du Négus, L.Gaudé.

Bon ok, ça va devenir quasiment sûr qu’à chaque article favoris, je présente un livre de Gaudé. Mais je l’aime.D’amour.

Les Oliviers Du Négus relate quatre histoires qui n’ont rien à voir l’une avec l’autre, et la première –ma favorite– est l’histoire d’un homme fou qui pense avoir entendu les Enfers.(bref, thème récurrent chez Gaudé, qu’il a déjà traité dans La Porte des Enfers, THE livre trop bien.)
IMG_2120

 

 

« Je veux que nous gardions encore la marque du Négus : l’infirmité lumineuse de ceux qui ont dans le crâne des rêves trop grands et, dans le regard, la beauté des hommes insatiables. »

 

 

La Mort du roi Tsongor, L.Gaudé

Encore, toujours et pour toujours, Gaudé. Cette fois, avec un livre plus « classique », qui relate l’histoire du roi Tsongor, de sa mort, et des impacts sur la vie de ces enfants. Une quête vers l’apprentissage de la honte.

 IMG_2123

« Il contempla le lent flux et reflux de la mer, le mouvement de la mort. Il y avait dans ce spectacle quelque chose d’absurde et de révoltant. Comme un carnage inutile. »

 

Flash, C. Duchaussois

Quand en fin juillet, j’ai vu Amel à Grenoble, elle m’a offert entre autre ce livre ; un témoignage de la folie de la drogue en Inde dans les années 70. On vit la descente aux enfers d’un homme pris dans la drogue, d’abord douces, puis dures : ces dernières sont caractérisées par des piqûres -de morphines, etc- par le flash qu’elles procurent quand elles entrent dans les veines.

IMG_2119

 

 

Flash en anglais, cela veut dire : éclair.

Pour un drogué, cela veut dire : spasme.

Le Flash, c’est ce qui se passe dans le corps d’un drogué quand, poussé par le piston de la seringue, la drogue entre dans ses veines.

Ca a la violence de l’éclair et l’intensité du spasme amoureux.(…)

Il n’y a que la piqûre -la piqouze, le shoot, ou le fixe- qui donne le Flash.

Voilà pourquoi tout vrai drogué, un jour ou l’autre, en arrive fatalement à la piqûre.

Et devient un junkie.

Un Dieu.

Ou une loque.

Au choix.

 

Films

Ce mois-ci, j’ai continué ma quête de la culture cinématographique, en regardant un film vu il y a quelques années et qui était dans un endroit vague de ma mémoire : le culte, le magnifique, Orange mécanique, de Kubrik.

Ai-je vraiment besoin de le présenter ? La vie d’Alex, un peu psychopathe, sur un fond de 9ème, par Beethoven.

Puis, j’ai regardé un film, découvert je ne sais plus comment, Sleeper (ou Woody et les robots) par Woody Allen. Léger, drôle, et le mieux, c’est que dans ce film, les gens ont une machine à faire des orgasmes. Non négligeable.

Enfin, comme tout le monde presque je suis allé voir Lucy de Luc Besson, j’en suis tombé amoureuse, je l’ai vu deux fois. Le rythme, l’histoire, et surtout SCARLETT FUCKING JOHANSSON, de quoi faire une vraie bombe. De plus le film fait réfléchir je trouve, personnellement en sortant du cinéma j’avais vraiment envie de faire un truc de ma vie.

 

 

Musiques

IMG_2125
Comme Gaudé, je vais finir par vous présenter une chanson par mois qui s’appelle Broken et que j’écoute en boucle et qui est trop triste mais que voilà.

Broken // Seether ft Amy Lee

« Un soir la terre m’a raconté qu’il faudrait castrer les humains, car les erreurs se reproduisent, la preuve en sont tes gamins (…)Je sais je suis bizarre et quand j’arrive dans le métro, tous se demandent si dans ma poche il y a une bible ou un couteau, la première est plus meurtrière mais elle n’épluche pas bien les pommes. » Rien à ajouter.

La fin de l’espèce // Klub Des Loosers

Random

Bon, j’ai craqué, j’ai encore strecher mes lobes, ce qui fait que je suis (enfin) en 26 mm. Comme à mon habitude, j’ai commandé sur Crazy Factory et je suis juste en amour avec mes plugs.
IMG_2122

 

Crazy Factory, plug en acrylique, 2.80 euros en 26mm.

Puis, j’ai retrouvé un magazine acheté début de l’été spécial Nirvana. Je l’ai enfin dévoré, et j’en suis amoureuse, j’ai dû le relire une dizaine de fois.

IMG_2121

 

Enfin, alors que je rentrais de Montpellier et que j’attendais à la gare de Strasbourg, où il y a un piano mis à disposition, je suis tombé en amour avec la virtuosité d’un inconnu qui jouait My immortal, d’Evanescence. Après avoir parler avec lui, je me suis rendu compte que c’est une personne très aimable et très talentueuse. Il s’appelle JP, a un site, mais malheureusement peu de vidéo de ses prouesses. Allez tout de même faire un tour 😉

Le talent

 

Et voilà, c’est tout pour cet article plus que massif ! Merci d’avoir lu, courage pour votre rentrée, see ya 😉 ♥