OOTD: 8-bit crop top

Hiyah!

Aujourd’hui, je vous retrouve pour un OOTD (que j’ai envie de vous faire depuis…des milliers d’années il me semble), et je m’excuse pour le fait que ces derniers temps, je n’étais pas vraiment présente; les révisions, le bac, les concerts, sorties, voilà, mais j’ai pas mal de truc de prévu (j’essaie d’en parler de manière synthétique à la fin de l’article aha.)

Donc les beaux jours sont là, même dans l’est il fait une chaleur immonde (je préfère même pas imaginer dans le sud…) et j’ai acheté LA chose improbable : un crop top. Violet. Avec un noeud rose dessus. Oui madame.

Cependant je le trouve tellement mimi, et même si j’assume moyen mon ventre à l’air, la tenue que je vous présente est plus quand je sors (je l’ai mise pour le soir de la fête de la musique, par exemple.)Je suis retournée à la fameuse maison abandonnée de certains ancien OOTD. Mais voilà. Je vous laisse juger par vous même!

 Image

Image

Et évidemment ce crop top vient de Drop dead, mais je ne sais pas s’il est encore disponible sur le site.

Image

Image

Et par la même occasion j’ai pris une veste pour cet été avec des loups dessus, dont je suis totalement amoureuse.

Image

Image

Image

Et j’ai choisi de vous montrer quelques détails :

Image

ImageImage

1. Mes atébas d’amour (une toute noire, et une noire et bleue), le médiator de Chris Garza que j’ai eu pendant le concert de Suicide silence, et un pentagram trouvé dans la chambre de ma soeur.

2. Mes bracelets d’amour : un venant de Lourdes de la part de ma grand mère, un Panic! at the disco, et trois Of mice & men.

3. Mes creepers fleuries d’amour que j’aime.

——————–

Donc j’ai plein de choses plein de truc prévu : déjà vous faire un article dédié à mes concerts récents, partager des playlists, de plus je pars bientôt en Pologne pour une semaine et je pense faire un article dessus, et enfin le meilleur pour la fin, j’ai un swap prévu avec Juliette (du blog au milieu des étincelles ), et j’ai plusieurs festivals prévus.

Voilà merci d’avoir lu, see ya’!

Vivre sans portable

Hier est arrivé le plus grand drame de ma vie : mon iPhone est tombé par terre, face la première.

Paniquée, j’appel mon frère « ALEX DIT MOI OU SONT LES PAPIERS POUR SFR J’AI FAIT TOMBÉ MON TÉLÉPHONE »

Bon. J’ai été surprise par un pion au lycée qui a crié, et bim, le jolie portable qui tombe sur les marches en pierres, ça m’apprendra à ne pas avoir mis de coque.

Ce matin, je suis allé chez SFR, pleine d’espoir. Ah non, je dois d’abord téléphoner à un service client (moi qui angoisse rien que pour prendre rendez-vous chez le coiffeur, cet appel va être joyeux), et je demande un autre téléphone en attendant que le mien sois réparé, en espérant (ahlala que je suis naïve) qu’ils me prêtent un autre iphone.

QUE NENNI !

Je me retrouve avec cette machine de guerre:

 

Image

 

Le choc fut dur.

Je me retrouve désemparée, j’ai quand même espérée, quand la vendeuse a sortie la boite du Nokia du tiroir, qu’elle cachait un smartphone.

J’ai l’impression d’être dans les années 90, à devoir taper trois fois sur la touche pour avoir un « c » et devoir attendre si je veux mettre un « a » après le « c ».

Plus snapchat. Plus de musique pendant les trajets, je devrais écouter………….la radio.

Voyons le côté positif, quand je révise pour le bac, je suis moins tenté de regarder mon téléphone toutes les 5 minutes. Et moi qui chargeait mon iPhone trois fois par jour, je suis encore à 90% de batterie après toute une journée.

Le mieux, c’est que je n’ai plus aucun contact, et que je dois deviner par les sms qu’on m’envois qui est la personne. Où faire genre que je sais qui c’est alors que pas du tout.

Bon ok, il n’y a que le bas de l’écran qui est fissuré mais quand même, je l’ai refait tombé trois heures plus tard, ce qui a encore aggraver son cas. Compatissez avec moi.

 

Misanthropie.

Putain ça me met hors de moi.

Les gens qui ont tout depuis qu’ils sont nés, qui ne feront jamais aucun effort de leur vie, vu qu’ils n’ont plus rien a gagné.

Les gens qui pensent être à fond dans les bodmod vu qu’ils ont un lobe en 16 mm et un piercing.

Les gens qui me font la morale. Oui connard peut être que dans 5 ans je regretterais mes acte, mais ton avis m’importe si peu.

Les gens qui pensent que les L sont des branleurs. Oui j’ai moins de travail que toi le soir. Mais oui, ma culture générale et ma capacité d’analyser les choses est plus élevée que la tienne.

Les gens qui doivent surement penser être en L1 d’étude de psycho. Oui connard j’suis agoraphobe, mais oui j’peux faire des concerts parce que c’est pas cette foule qui me fait peur.

Les gens à qui j’ai jamais parler mais qui viennent me demander pourquoi j’vais mal. Non conasse je te dirais pas pourquoi je pleure, j’m’en fout que tu me dises d’aller voir un psy.

Les gens qui pensent que j’en ai quelque chose à faire de leur vie.

Les gens qui ont des T-shirt du style Nirvana, Guns N’Roses, achetés à H&M, mais qui ne connaissent pas le groupe. Vous êtes les pires.

Les gens qui critiquent les autres pour suivre le mouvement. Connard j’ai hâte que ça soit ton tour.

Les gens qui te taxent des clopes avec les sempiternelles promesses de « Je vais te la rendre ». Tu me dois un paquet depuis le début de l’année, va chier.

Les gens qui donnent l’impression d’avoir tout vécu.

Les gens qui me donnent leur avis. J’dis un truc, j’tweet quelque chose, c’est pas dans l’espoir que tu me raconte ta vie banale et sans intérêt.

Ceux qui suivent les modes. Putain t’as besoin qu’on publie des photos de nike sur tumblr pour que t’ailles t’en acheter?

Les gens qui me critiquent parce que je mets des bonnets quand il fait chaud. Mais connard, ça change quoi à ta vie? Je te demande pourquoi tu mets ces foutus pull décathlon?

Les gens qui ont 13 ans mais pensent être calé sur leur avis politique. C’est pas parce que tu as vu un cours sur le nazisme que tu peux te proclamer néo-nazi. Ca, ça fait juste de toi une grosse merde.

Les gens qui s’inventent une vie. Ta crédibilité est aussi morte que tes 6 oncles, tes parents, tes parents adoptifs; aussi fausses que ta villa à Monaco, ton sois disant cancer de la gorge.

Vous êtes un problème majeur. Un point noir. La tâche sur le mur blanc.

Image

Ultraviolence