Favoris du mois d’avril

Hello guys!

Après mes deux derniers articles qui n’étaient pas très très joyeux, je viens vous rappeler que OUI, il y a de l’amour dans ce monde de brut, avec mes favoris du mois qui vient de passer.

Livre.

J’ai apprécié tous les livres que j’ai lu (Quoi que La Controverse de Valladolid n’est pas vraiment…..) et ça a été dur de choisir mes chouchous, et c’est avec le coeur déchiré que j’ai résolu ce choix cartésien.

 

Quand souffle le vent du Nord, Daniel Glattauer

Une fois, deux fois, trois fois qu’Emma Rothner se trompe d’adresse mail et en envoie un a Léo. Sur ces erreurs commence une relation via mail avec deux conditions : pas de rencontre dans le vrai monde, et surtout pas d’amour. Se construit une relation basée sur l’idéale illusion que les deux protagonistes se font l’un de l’autre. Comment gérer cette relation, comment affronter le départ de Léo à Boston, qui arrêtera toute correspondance?

              J’ai lu ce livre sous les conseils de ma prof de français. Et j’ai été agréablement surprise. Je n’ai jamais lu de livre qui était présenté sous la forme d’échanges de mails, qui sont tous plus touchant les uns que les autres. J’ai lâché une petite larme aux dernières pages. Je vous le conseil vraiment, l’écriture de Glattauer est magnifique, et la relation chien/chat, je t’aime moi non plus de Emmi et Léo juste adorable.

« J’embrasse comme j’écris »

La septième vague, Daniel Glattauer.

Avec une fin comme le propose Quand souffle le vent du Nord, je bénis chaque jour Glattauer d’avoir écrit une suite à ce livre. Cucul par moment certes, mais touchant, captivant.

 

« Les folles histoires comme la nôtre se racontent du début, ou pas du tout »

 

La porte des Enfers, Laurent Gaudé

Naples, 1980. Matteo voit son monde s’effondré : Pippo, son enfant de 6 ans, se fait tué dans une fusillade. Cependant, qui a dit que l’on ne pouvez pas ramener les morts des Enfers…?

                      Ma prof de français m’a prêté ce livre il y a une semaine, et j’en suis tout simplement tombée amoureuse. Deux histoires se passent en parallèle pour n’en formée qu’une à la fin, triste, captivant, parfait. En plus d’être dans mes favoris d’avril, ce livre prends une place bien méritée dans mes livres favoris de tous les temps.

« Le monde est petit et je vais me cogne contre des parois qui me déchireront les chairs. »

(J’ai aussi lu: Je veux vivre de J.Downham, Respire d’Anne Sophie Brasme, et la fameuse Controverse de Valladolid.)

Image

Série.

Je ne regarde jamais jamais ne de série généralement-c’est dire, entre la cinquième et la première je n’ai accroché qu’à Skins, puis récemment American Horror Story, puis la série dont je vais vous parler présentement.

My Mad Fat Diary est l’histoire de Rae, adolescente obèse, qui vient de sortir d’un hôpital psychiatrique pour dépression, etc. Elle va essayer de découvrir l’amour, et ce qu’est une « vraie » vie d’adolescente dans les années 90.

Cette série, bercée par le rock m’a juste enchantée, j’ai dû regarder les deux saisons en moins de deux semaines; on s’accroche aux personnages, aux espoirs et désillusions de Rae. (Et puis un final de série sur Wonderwall de Oasis, ce n’est pas négligeable hinhinhin)

 

Film.

                                  Kill bill : volume 1 & 2

Ok honte à moi j’avais jamais vu ces films.

Pour l’anecdote, j’étais en musique quand le prof nous propose la scène finale du premier Kill bill comme parallèle à une oeuvre. J’ai déjà apprécié le cinéma de Tarantino dans d’autre films -comme Pulp Fiction- et le soir même j’me suis regardée les deux.

Je pense que ces films sont mythiques donc que je n’ai pas besoin de faire de résumé; et Tarantino reste fidèle à son genre. Et Uma thurman est toujours aussi incroyable.

 

                               La Reine des neiges.

Ok, c’est cucul. Mais un petit Disney de temps en temps, ça fait toujours du bien.

Et puis il y a Olaf, le bonhomme de neige. Et rien que pour ça, VOUS DEVEZ VOIR CE FILM !

♥♥ »Moi c’est Olaf et j’adooooooooooooooooooooooore les câlins » ♥♥

 

Musique.

Et pour finir en beauté, tadaaaaaaaam, mes morceaux favoris du mois.

Grâce à My Mad Fat Diary dont j’ai parlé plus haut, je suis retombé amoureuse de Oasis, et je n’ai quasiment écouté qu’eux pendant tout le mois. 

 

Don’t look back in anger.

https://www.youtube.com/watch?v=r8OipmKFDeM

 

Mythique, connue, j’ai pas les mots, c’est une de mes favorites d’Oasis.

Stop crying your heart out.

https://www.youtube.com/watch?v=6QyVil0dwhk

 

Pareil au même que la première musique.

 

Morning glory.

https://www.youtube.com/watch?v=Wm54XyLwBAk

 

LA chanson qui met de bonne humeur!

 

Puis pour changer d’Oasis, j’ai eu un coup de cœur pour Permanent Midnight de Left boy, issue de l’album éponyme sorti récemment. Je sais pas pourquoi je me suis découvert un amour pour cette musique si tardivement, mais bon, mieux vaut tard que jamais. Malheureusement je n’ai pas trouvé de lien youtube pour cette chanson (Internet, que fais tu???) alors j’vous propose de mieux vous débrouiller que moi et de la trouvée quelque part hihi.

 

 

 

Merci d’avoir lu, see ya’!

Publicités

Journée dans la peau d’une freak – Part 2

Mon réveil -toujours le nocturne n.10 de Chopin- sonne 20 secondes. Oh et puis ta gueule Chopin. My chemical romance, The house of wolf, me convient mieux aujourd’hui.

Sortir de son lit. Il fait froid, j’aime tellement cette sensation.

Une douche, ça fait tellement du bien.

Café.

Se préparer. Comme d’habitude. Bring me the horizon, Oasis, Rage against the machine.

Merde, j’dois finir la Controverse de Valladolid, j’ai un contrôle dessus en première heure de l’après midi.

En retard, comme d’habitude.

7h25. J’regarde les gens. S’ils savaient comme je les emmerde.

7h55. Sourire à ses amis. J’ai perm,toi aussi non?T’en fumes une deuxième avec moi? J’te la lâche. Avec plaisir Bettina.

Se poser sur un banc pour lire. Seule, dans le froid du matin.

Mélanie, tu fais quoi toute seule? Viens avec nous! J’arrive Lucie.

Fumer, rire, raconter sa vie.

Histoire. Salut Charlotte! J’ai pas révisé l’interro. J’m’en fout je triche.

Perm. Mon ami le banc, pour lire. Mélanie, viens avec nous! J’arrive Lucie, je finis juste mon livre.

T’as finis La Controverse de Vallolid? A l’instant.Tu me fais un résumé?

Fumer, fumer, rire, de tout et de rien.

C’était bien ta JAPD Anna ? Rire.

Allemand.

Mais c’est n’importe quoi, sortez vos carnets, le premier qui parle se prends un mot. -Mais c’est une dictature ce cours! 

J’peux faire Hitler? -Ta gueule Mélanie-

Un SMS. Thomas. Sourire. Oui je sors vite, oui je vous rejoins fumer.

Salut Mélanie! T’es jolie avec tes talons, ça fait genre adulte. Et tes cheveux brillent, c’est beau. Et t’as pas ton percing, je te préfère comme ça tu sais. T’es jolie aujourd’hui.

Merci Thomas.

Sourires, rires.

Je viens manger avec vous? Non en fait, Sarah est là. A toute à l’heure.

Ils sont sérieux avec leur riz, on se croirait en Afrique du sud.

Elle est où Mélanie ? 

Derrière toi Thomas.

Viens, on va fumer, et tu m’expliques La Controverse de Valladolid.

Donc en gros…. Merde, c’est quoi ce bruit, y’a Patrick ? Non putain Thomas, un oiseau t’as chié dessus.

Fous rire, sourires, fous rire, fous rire, envie de vomir, fous rire.

ET TU FERMES TA GUEULE TU LE DIS A PERSONNE! Attends viens on va le raconter à Charlotte.

Putain sur ta veste Hilfiger, t’as journée c’est bien de la merde aha. Sourires.

Marina! Thomas s’est fait chier dessus par un oiseau. Fous rire.

Français. Contrôle sur La Controverse de Valladolid.

T’as mis quoi pour la question sur quoi Las Casas commençait son argumentation ? Putain j’ai parlé des bananes et des pommes de terres…

Fous rire.

Madame, je voulais juste vous remercier pour lundi soir et…

Non mais c’est normal, Mélanie !

J’entends un « Je serais là pour toi si ça va pas. »

Par contre tu as eu 11 au bac blanc de français, ton commentaire va bien, mais tu t’es plantée à la question. Et ta prof d’espagnol m’a dit que tu as eu un 0 pour un devoir non rendu, si tu continues t’iras jamais en prépa lettre.

Ne pas s’énerver.

LVA. Putain, immersion.

Rire avec les autres filles.

Le prof arrive. Bon, on demande si les secondes ont des questions à vous poser sur la L?

Rires.

C’est bon, on commence un nouveau document. Une chanson de Rammstein.

Je suis aux anges. Les filles me regardent, sourient.

Espagnol. Mélanie, Claire, Paul, votre travail? J’ai reçu, vous me mentez, 0.

Ne pas pleurer. Ne pas s’énerver. Ca va aller. Pense à lundi. T’étais heureuse lundi. -Non, tu te souviens pas que t’as pleuré trois fois le soir?- Non, n’y pense pas. T’étais heureuse. -Pourtant t’as vu comment elle te parle maintena..- N’y pense pas. Pense au concert. Non, pas la semaine après celui de BMTH. Pense pas à Berlin. Respire.

Blasée. Ma journée avait bien commencée, pourtant. Pourtant. Toujours ce « pourtant » qui me rappel ce que je suis vraiment.

Une freak.

Mélanie, t’as un feu? J’allais te demander la même chose. Sourires.

Croiser son regard. Rien n’est plus comme avant.

Salut ça fait longtemps que je t’ai pas vu! Une semaine oui. C’est longtemps. Tu vas bien? Raconte moi ta journée.

Café.

Mélanie, viens, on y va, t’es en retard.

Sourire.

Télécharger Kill bill.

Fumer, lire.

Regarder Kill bill, se dire que Tarantino est quand même un artiste.

Et que Uma Thurman est pas mal bonne.

Demain j’ai pas cours. Week end de 4 jours. ENFIN.

Lire, traîner sur l’Internet.

Retenir des larmes.

Une freak.

 

Journée dans la peau d’une freak

6 heures. Mon réveil -le nocturne n.10 de Chopin- se répète une fois, deux fois, trois fois.

Faut que je me lève.

Un café et douche, un shampoing. Un après shampoing.Un soin.Un masque. Gel douche à la vanille The body shop. Je sors de la douche entre rêve lancinant et miroir flouté par la condensation de l’eau brûlante.

Deuxième café.

Je monte dans ma chambre. Prendre le même jean que le début de la semaine -de toute façon je m’en fout- tshirt drop dead, creepers fleuries.

Préparer son sac. LVA, français, deux heures d’histoire où une seule heure puis perm? Lele, merde j’ai sport.

Troisième café. »Dépêche toi Mélanie tu vas être en retard. »

Se sécher les cheveux. Se brosser les dents.

Mélanie t’es en retard, on va louper le bus.

Je sais.

Rouge à lèvre.

Course, slalomer entre les voitures.

« Dépêchez vous, le bus va partir »

7h25, je dois déjà affronter les gens. Envie de vomir.

When I was a young boy, my father took me to the city, to see a marching band.

7h55, je suis arrivée.Rejoindre ses amis pour fumer. Un sourire, la bise quand ça va.

Ca sonne.

Allez y, je finis seule.

Enfin seule.

Run free, and wild, loose your mind.

Me reste à traverser la cours, affronter la foule. Je suffoque.

LVA. Merde. Quelqu’un à préparer la synthèse initiale?

Français.Bonjour, contrôle sur l’Ingenu. Mélanie les fautes d’orthographes. Au revoir.

T’as perm ou deux heures d’histoire?Je sais pas.Charlotte? T’as perm. T’es pas en L pour rien.

Mélanie, tu viens fumer avec nous? J’arrive.

Je pense, j’observe. Les gens ne prêtent aucune attention aux mots.

Histoire. Nouveau chapitre de géo sur les transport. Fais chier. T’as vu la nouvelle vidéo d’Hélène? 

Descendre,seule.

Thomas! J’ai perm, j’t’attends pour fumer.

Perm. Sarah, on sort?

Midi. Viens, on va derrière la cabane de physique pour fumer. J’ai la flemme d’avoir sport. Moi aussi. Tu vas manger ou t’attends Marina? Ok. A toute à l’heure.

On va manger? Ok.

On va aux toilettes? Ok.

Sourire. Fous rire.

Je vais fumer. I’m so real you can call me reality.

Appel. Mélanie, sort pas de derrière la cabane, Patrick va te choper.

Je vais refumer. Because maybe,you’re gonne be the one that saves me.

Lele. Hello, animal farm by George Orwell, goodbye.

J’ai pas envie d’avoir sport.

Bonjour madame.

Au revoir madame.

Thomas tu viens fumer avec moi à l’arrêt de bus?

Salut Charlotte, à demain. Salut Maud.

Entrer dans le bus.

Toujours du bruit.

Can you feel my heart? Darling you’ll be okay. There’s no choir of angels, no god to meet.

Mal à la tête, envie de vomir.

Salut mamie ça va? Ca va. Salut maman, oui ma journée était bien.

Quatrième café.

Mélanie tu viens nous aider? -ai je le droit de refuser?-

Merde, demain j’ai théâtre.

Film ou série?

Une, deux, trois cigarettes.

Salut! Ca va ? Tu devrais voir mon cours d’ELANA avec le lépreux, aha.

T’as faim?

Quatre, cinq, neufs cigarettes. (Je devrais réduire?)

Merde, minuit.

Dormir.

IMG_1154[1]

Outfit of the day: black & white & illuminati

Hi guys!

Le beau temps étant de retour, les shorts le sont aussi (vaguement), et j’ai décidé de faire un article OOTD avec -comme le titre l’indique- que du noir et blanc, héhé.

De plus, j’me suis baladé avec ma soeur, et devinez où je suis allée! (La réponse est: la maison abandonnée du dernier OOTD.)

(NB: je sais, je fais pas du 32/34, j’ai pas le corps idéale des internets, oui j’me trouve grosse. Mais le moins de réflexions sur ceci serait la bienvenue.)

 

Image

Comme vous l’avez surement deviné, le « illuminati » dans le titre est pour mes collants (Drop dead)

J’ai mes éternels Doc martens, et mon chapeau/kipa H&M

Image

Avec mes lunettes rondes trop cool, et un chat héhé.

Image

Image

Parce que : 1. J’ai mis un rouge à lèvre bien voyant (Le Red, de chez MAC.) Pour balancer du noir et blanc.

2.C’est tout aussi bien avec une paire de creepers (dégueulasses et cassées, certes.)

Merci d’avoir lu, see ya’!